« La poitrine à nu, et la main sur le coeur » Octobre Rose